Livres

Au-delà de l’écran…

…Lorsque, devant une scène de la nature, un arbre qui fleurit, un oiseau qui s’envole en criant, un rayon de soleil ou de lune qui éclaire un moment de silence, soudain, on passe de l’autre côté de la scène.
On se trouve alors au-delà de l’écran des phénomènes, et l’on éprouve l’impression d’une présence qui va de soi, qui vient à soi, entière, indivise, inexplicable et cependant indéniable, tel un don généreux qui fait que tout est là, miraculeusement là, diffusant une lumière couleur d’origine, murmurant un chant natif de cœur à cœur, d’âme à âme…

François Cheng,
Méditation sur la beauté

printemps à Collioure

Albert Camus

Ainsi de moi…

On se croit retranché du monde…
il suffit de quelques pages éblouissantes sous le soleil du matin,
pour qu’on sente en soi fondre cette résistance.
Ainsi de moi.
Je prends conscience des possibilités dont je suis responsable.
Chaque minute de vie porte en elle sa valeur de miracle
et son visage d’éternelle jeunesse.

Albert Camus,
in Carnets 1935-1948. (Janvier 1936)