Albert Camus

Ligne de faîte…

…Ici naît cette malheureuse envie que tant d’hommes portent à la vie des autres. Apercevant ces existences du dehors,
on leur prête une cohérence et une unité qu’elles ne peuvent avoir, en vérité, mais qui paraissent évidentes à l’observateur. Il ne voit que la ligne de faîte de ces vies, sans prendre conscience du détail qui les ronge.
De façon élémentaire, nous les romançons.
Chacun, dans ce sens, cherche à faire de sa vie une oeuvre d’art.
Albert Camus, in L’homme révolté

Fondation Beyeler , salle Giacometti

2 réflexions au sujet de “Ligne de faîte…”

  1. Sur ce coup là, je crois être sorti du piège qu’il indique !
    Je n’envie plus la vie des autres. Il faut dire que professionnellement j’ai tellement rencontré de gens « chanceux, fortunés et haut placés », et qui s’écroulaient dans le fauteuil de consultation, sous le poids des responsabilités, ou la prise de conscience du vide de leur existence… que cela m’a servi de leçon… mais pas que… s’il y a bien un endroit où le bonheur n’a pas sa présence, c’est dans la convoitise d’une vie autre que la sienne…

    J'aime

    1. Merci Alainx pour ce commentaire, comme tu dois le savoir j’adhère totalement à ton propos.
      Moi également par mon écoute des autres dans le cadre d’un bénévolat j’ai entendu ce vide et ce cri
      à tous les niveaux de la société…
      Amicalement

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s