Livres
« Bien sûr nous aurons mal.
Mais ça, c’est la condition de l’existence.
Se faire printemps, c’est prendre le risque de l’hiver.
Se faire présent, c’est prendre le risque de l’absence…
C’est à mon risque de peine que je connais ma joie…. »
Saint Exupéry,
extrait lettre à Natalie Paley
Gallimard Inédit
Toile Roger Mühl « Murets et oliviers »

4 réflexions au sujet de “”

  1. Les amours de la princesse et du bel aviateur…
    Cette époque où l’on échangeait de belles-lettres… qui mettait du temps à arriver à destination.
    Maintenant, d’un bout de la planète à l’autre on se Skype en direct !
    A-t-on encore le temps de se dire de si belles choses… ?

    J'aime

  2. Bonjour Elisanne,
    Je vous fait souvent une visite . Voir si vous êtes de nouveau présente, c’est comme surveiller les volets fermés de la maison d’une amie en espérant son retour. Au risque de l’absence. Le soleil est de retour mais le temps s’étire. Amicalement. Estrella

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s