poésie

Pas un soir sans poésie…

Parfois les amants ou ceux qui écrivent
trouvent des mots qui, bien qu’ils s’effacent,
laissent dans un coeur une place heureuse
à jamais pensive …
Car il en naît sous tout ce qui se passe
d’invisibles persévérances;
sans qu’ils creusent aucune trace
quelques-uns restent des pas de la danse.
Rainer Maria Rilke
Tendres impôts à la France (extrait)
photo Katia Chausheva
Ecrire

Mouvement…

Vertige, frénésie, instants de doute, mille façons d’écrire qui se résument en une seule,
suivre le mouvement de sa pensée.
Syntaxe simple ou complexe, vocabulaire élémentaire ou prodigue, sécheresse ou ébullition,
lignes droites ou arborescentes,phrases calmes ou effervescentes,
c’est selon ce que j’aimerais formuler qui invente la langue appropriée à son dessein.
Partition qui se faufile entre les pages,notes éparses.
Aller au plus bref, là où brûle un feu clair, où le souffle anime les mots, invitation à la virevolte légère,
aux passages de l’air, aux épiphanies.