"Double je"

Rêverie…

« Le rêveur ! ce double de notre être, ce clair-obscur de l’être pensant »
(Gaston Bachelard)
Pour avancer droit devant elle la pensée à besoin de bifurquer sans cesse,
de s’aventurer dans les chemins traversiers, de faire halte dans des clairières plus ou moins ombragées.
Là elle renouvelle son énergie, retrouve élan , sagesse enjouée, saveur.
La rêverie m’est vitale, grand besoin de ce grain de folie douce de la pensée buissonnière !
photo Katia Chausheva