poésie

Au vent de la plage…

 

Du haut de la dune
je contemple l’océan
et ses vagues.
A l’âme il n’en faut
qu’une dans la brume
pour contempler une demi-lune.
Le ciel fait de ces effets
un monde parfait
tandis que la plage
balayée par le vent
respire au soleil levant
dessinant dans son grain
une sirène en mal d’océan.
Que faut-il pour accompagner
pareil dessin ?
Un marin, son voilier…
Il fait bleu ce matin.
Miomodus
Miomodus un ami de  longue date de ce blog vient d’éditer un recueil de poèmes…
« Au vent de la plage » est extrait de ce petit bijou à la plume sensible
« Les rives de l’âme »
 l’auteur nous emmène sur une barque au coeur du temps, au coeur de tout,
vers les rives de l’âme.