"Double je"

Le lac était muet…

Le lac était muet.
Il luisait comme un noir joyau, la nuit était belle.
Les lumières retombaient lentement dans les lourdes ténèbres.
Les étoiles étaient là paisibles dans leurs scintillements silencieux.
Parfois l’une d’entre elle se détachait brusquement et sombrait dans la nuit .
Elle se précipitait dans l’obscurité sans savoir où elle allait,
poussée par une force aveugle, comme une vie projetée
dans la profondeur de destins inconnus.
EA
Nuit étoilée
Edvard Munch

3 réflexions au sujet de “Le lac était muet…”

    1. il usait surtout de citations…
      le poème est de moi, quant au tableau noir il sera toujours plein de ses réponses à mes billets.
      C’était un ami fidèle, sincère, jusqu’au bout. Sa dernière lettre m’est précieuse.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s