"Double je"

C’était..avant…

« Ce violon, dont lui parlait Crémonési,(…)
chaque fois qu’une corde se brisait, celle qui le remplaçait émettait un plus beau son.
Le luthier disait que cela ne venait pas de la nouvelle corde,
mais plutôt du souvenir que le violon blessé gardait de l’ancienne. »
Robert Sabatier
Mon mari aimait la musique,
il était premier violon dans un orchestre dans sa jeunesse,
saxophoniste durant sa période militaire,
pianiste , la maison résonnait de musique…
c’était avant …