réflexions

Avent…

calendrie-avent
En attendant demain, et déjà décembre avec son calendrier de l’Avent,
de  » l’avant » devrais-je écrire …
La vie ne nous demande pas notre avis, elle est là présente dans nos peines,nos souffrances, nos peurs,nos égarements, nos joies, nos rires, nos partages, notre amour. Impossible de réécrire son histoire, mais l’interpréter autrement, modifier son point de vue, changer le regard sur son existence, apprécier d’être vivant, mettre de la gratitude dans son cœur, voir en toute chose aussi sombre soit-elle l’étincelle de lumière qu’elle contient.

C’est peut-être cela que l’on appelle avoir: ” Noël dans les yeux” !

6 réflexions au sujet de “Avent…”

  1. Coucou Elisanne..
    comme toujours ce que tu nous écris là est très beau oui la vie est la bien présente dans nos peines… et dans nos veines…

    « Il faut accepter une fois pour toute l’idée que nous sommes des intermittents du bonheur, de la joie, de l’amour et que c’est absolument normal… »
    Cette phrase m’a interpelée : j’ai commencé la lecture de « Tois amis en quête de sagesse » écrit par Alexandre Jollien, Matthieu Ricard et Christophe André…
    ah qu’il est chaotique et long le chemin qui nous mène vers la Sagesse..
    je te souhaite un doux dimanche.. avec du soleil et des rêves.
    Je pense à toi et je t’embrasse..
    Christine.

    J'aime

    1. Coucou Christine,

      Bon dimanche à toi, je suis encore bien loin de la sagesse, j’avoue je me préfère espiègle et gourmande de la vie.
      Dimanche dernier j’ai organisé un déjeuner d’anniversaire,(c’est un restaurateur qui m’a livré le repas) cela m’a fait du bien de réunir toute la petite famille (15 personnes) comme si de rien n’était.
      Je t’embrasse

      J'aime

  2. Prendre la vie telle qu’elle est, non pas comme nous la souhaiterions ….
    Tes mots sont pleins de sagesse, infinis beaux… Elisanne…
    Bon courage, et quoi qu’il en soit, d’heureuses fêtes …
    Je t’embrasse.
    Den

    J'aime

  3. ………….Borné dans sa nature, infini dans ses voeux –
    L’homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux.

    Alphonse de Lamartine /L’Homme / Méditations poétiques (1820).

    Bon vent…même d’hiver !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s