Ecrire

Dans le silence d’une rêverie blanche…

Loin du tumulte et de l’excitation des médias au vu de l’annonce des résultats du vote aux Etats Unis,
dans le silence d’une rêverie blanche d’un jour de novembre.
neige-1 neige1 neige-3
 
La  lune semble avoir déposé sa clarté laiteuse
sur les plus hauts sommets vosgiens.
L’épaisse brume matinale avait caché ce secret jusqu’aux heures de midi.
Et puis majestueusement
a-t-on pu découvrir sous ce premier voile épais un second manteau immaculé et mobile, celui-là.
Oh rien de glissant, juste une fine pellicule, celle que l’on définit comme la première neige de la saison.
Tout au bout des lacets qui mènent aux sommets, les grands sapins ont perdu leurs couleurs dans la palette chlorophylle, offrant un vif contraste avec leurs congénères feuillus à peine en contrebas, encore tonifiés de couleurs automnales.
Les toits des chalets ont pris la poudre, quelques fleurs ont pâli subitement.
Juste à côté, à la station de ski on repeint le téléski, remodèle les pistes…
En attendant, dépoussiérer les luges, récupérer les moufles, affûter ses espoirs de glisse , se laisser aller à la magie où enfant nous l’attendions avec impatience cette première neige de la saison.

6 réflexions au sujet de “Dans le silence d’une rêverie blanche…”

  1. Merci Élisanne pour ce magnifique moment de poésie mélancolique….car l’essence même de ce que nous sommes, est là et bien là …loin des effervescences médiatiques de tous ordres, tu as raison.
    Je t’embrasse..
    Affectueuses pensées.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s