réflexions

Tant que je m’aimerais…

bellmer-la-poupee1934-1195921874-thumbnail-400x291
« Les hommes ne sont pas mes semblables, ils sont ceux qui me regardent et me jugent; mes semblables,
ce sont ceux qui m’aiment et ne me regardent pas, qui m’aiment contre tout, qui m’aiment contre la déchéance, contre la bassesse, contre la trahison, moi et non ce que j’ai fait ou ferai,
qui m’aimeraient tant que je m’aimerais moi-même. »
André Malraux in, « La Condition humaine »

Hans Bellmer, La poupée (détail)