Livres

Lettre à Anne…

lettre-a-anne« J’ai posé votre photo devant moi, sur mon bureau.
Non seulement je l’aime pour l’image qu’elle me donne de vous mais
aussi et surtout pour le signe qu’elle portera à jamais, au terme d’une journée dont toute ma vie j’entourerai, je bénirai le souvenir.
Je viens de vous quitter. J’ai allumé la lampe de mes veilles.
Je pense à vous, si tendrement qu’il n’est pas possible qu’en cet instant votre cœur ne le sache pas. J’ai le cœur et la conscience plus libres, plus tranquilles depuis que je vous ai parlé.
De moi à vous tout est dit. Je ne le regrette pas, même si cela vous effraie. Pour le temps qui vient je ne désire qu’approfondir nos raisons d’assortir notre incomparable entente de la beauté et de la grâce dont j’écoute en vous comme en l’approche. »

Lettre à Anne Pingeot, 1964