Livres

Voyage dans les mots…

manguin les oliviers
« Tout ce qui se dépose en nous, année après année, sans que l’on s’en aperçoive : des visages qu’on pensait oubliés, des sensations, des idées que l’on était sûr d’avoir fixées durablement, puis qui disparaissent, reviennent, disparaissent à nouveau, signe qu’au-delà de la conscience quelque chose vit en nous qui nous échappe mais nous transforme, tout ce qui bouge là, avance obscurément, année après année, souterrainement, jusqu’à remonter un jour et nous saisir d’effroi presque, parce qu’il devient évident que le temps a passé et qu’on ne sait pas s’il sera encore possible de vivre avec tous ces mots, toutes ces scènes vécues, éprouvées, qui finissent par vous charger comme on le dirait d’un navire.
Peut-être est-ce cela que l’on nomme sagesse: cet amas de tout, ciel d’Afrique, serments d’enfants, courses poursuites dans la médina de Tanger, visage de Shaveen, la combattante kurde aux lourdes tresses noires, tout, les noms utilisés, les rendez-vous pris, les hommes abattus, ceux protégés, je ne peux pas, moi, sagesse de quoi, cet amas vivant ne me sert pas à être plus clairvoyant, il ne me pèse pas non plus, non, c’est autre chose: il m’aspire. Je sens de plus en plus souvent mon esprit invité à explorer ce pays intérieur… »
Laurent Gaudé  in, « Ecoutez nos défaites « (extrait)
Un de mes choix de la rentrée littéraire  que j’illustre avec cette toile pleine de vie
d’ Henri Manguin « Les oliviers Cavalière » 1906 .
 Ce livre « Ecoutez nos défaites » est une évocation tremblée d’un monde contemporain insondable, il compose une épopée mélancolique et inquiète qui constate la folie des hommes et célèbre l’émotion, l’art, la beauté, seuls remèdes à la tentation de capitulation face au temps qui passe.

4 réflexions au sujet de “Voyage dans les mots…”

  1. Merci pour vos mots, Ellinda, Hélène,Françoise,
    je vous souhaite de belles heures de lecture.
    en cadeau encore un extrait:

    « Le tram glisse le long du fleuve. Je laisse la ville défiler sous mes yeux jusqu’à la Bellevueplatz. Lorsqu’il s’arrête, je ne descend pas. Pourquoi le ferais-je ? Je regarde par la vitre. Je le cherche. Il suffit que nous nous voyons, encore une fois. Il suffit qu’il ait le temps de me regarder, de voir que je suis venue, que j’ai compris qu’il fallait quelqu’un pour lui dire adieu aujourd’hui. Il suffit d’avoir ces quelques secondes qui font de notre rencontre, soudain, autre chose qu’une soirée de jouissance dans une chambre d’hôtel…
    …Je vais retourner à mes nuits de grande peur, à ces moments où je ne pourrai m’empêcher de penser à la maladie…
    Je vais retourner à tout cela mais je sais que j’aurai une image à brandir qui me fera du bien, éloignera les terreurs et la mélancolie. J’aurai cet homme, sur la Bellevueplatz, l’image de cet homme dans la fraîcheur du matin… »

    Bonne journée.

    J'aime

  2. …à pas feutrés Elisanne ….mais quel retour magistral vous nous offrez !
    l’Art et la beauté pour se réconcilier avec ses émotions
    comme Françoise, rendez-vous chez mon libraire dès mardi car lire est une bonne façon d’oublier le temps qui nous prend
    merci élisanne
    tendresse ** ***

    J'aime

  3. C’est un retour tout en beauté que vous nous offrez là, chère Elisanne.
    J’ai vu Laurent Gaudé passer à la Grande Librairie.
    J’ai beaucoup aimé son intervention. J’aime beaucoup ce passage. J’ai aussi beaucoup aimé son livre « La porte des Enfers… »
    Un jour, je me suis arrêtée de courir dans tous les sens, je me suis assise auprès d’un livre, l’ai ouvert, m’y suis plongée, suis remontée à la surface, différente, débarrassée de ce préjugé que celui qui lit perd son temps…
    Lire m’ a permis de ralentir, de me poser, afin de pouvoir réfléchir sur ma vie.., plonger dans ce paysage intérieur,
    Que se passet-il ensuite? Vaste question. Un puzzle que nous tentons de reconstituer aux couleurs du temps qui passe…

    Merci, Elisanne.

    Vos choix de textes, de peintures sont une véritable nourriture à mon être.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s