poésie

On n’était jamais seul…

toucher-le-ciel08eeb5b5723509e14e265b7211d5719e_large.1275916119.thumbnail

Elle se souvient parfois de son enfance…
Tout ce bleu rieur. On pouvait y marcher comme dans un jardin en chuchotant des histoires.
On y pouvait toucher le ciel avec les doigts. On s’en barbouillait le visage.
On se laissait aller. On n’était jamais seul. On prenait des photographies de l’amour…
Les soirs d’été duraient longtemps.
Jean-Michel Maulpoix, in « Une histoire de bleu »
Poésie / Gallimard