poésie

Et puis du bleu tout autour…

fleurs de lin
Ce que je voulais toujours avec toi, c’est partir
et que la terre recommence
sous un autre jour, avec une herbe encore nubile,
un soleil qui n’appuie pas trop
sur le cœur et puis du bleu tout autour comme
un chagrin qui se serait lavé
les yeux dans un reste d’enfance, et que le temps
s’arrête comme quand tout
allait de soi, tout, quand partir n’était encore
qu’une autre façon de rester
comme l’eau dans la rivière, les mots dans le poème
et moi, toujours en partance
entre l’encre et les étoiles, à rebrousser sans fin
le chemin de tes larmes
Guy Goffette
Petits riens pour jours absolus (extrait)

8 réflexions au sujet de “Et puis du bleu tout autour…”

  1. Quelle belle découverte… merci Elisanne… j’aime beaucoup les mots de ce poète que je ne connaissais pas… je vais m’empresser de le découvrir encore plus…. BRAVO !
    je te souhaite une très bonne soirée estivale.
    Bisou.
    Den

    J'aime

    1. j’aime beaucoup la prose poétique de cet auteur que j’ai découvert avec un livre parlant de Bonnard dont j’ai parlé sur mon blog il y a quelques années.
      Bonne découverte à toi et surtout bonne lecture.
      Bisous d’été.

      J'aime

  2. Il est beau ce mot en « partance »…
    Quand la prose se fait poésie et que c’est aussi beau que ça..je m’émeus…
    Bises..
    C’est magique…grâce à toi..ici le BLEU est de retour.

    J'aime

Répondre à double je Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s