"Double je"

Impuissante…

Je sais que j’ai en moi, tout en creux, la mémoire des jours heureux.
J’ai besoin de la garder intacte, je ne veux ni la polluer, ni la troubler,
et surtout pas la laisser s’enliser dans les sables mouvants du quotidien.
(Impuissante et très inquiète)