"Double je"

Des fleurs…

blanc1
Bonjour,
ll fait grand soleil ce matin, peut-être grâce à vous, à vos messages chargés de vos mots de soutien, de bienveillance face à ma faiblesse. Je ne sais comment vous remercier.
Hier j’étais dans une détresse profonde, cela couvait depuis longtemps, les mots sont venus à mon secours, salvateurs, allégeant ce fardeau intérieur qui me ronge.
Vous allez sourire, je suis allée m’acheter sous la pluie battante des fleurs, des rouges, des blanches, j’avais ce besoin de me faire plaisir, de me dire que j’existais, que je n’ai pas changé, que c’est juste la vie qui change l’ordre des choses.
Merci de tout coeur à vous mes ami/es , le virtuel n’est qu’un prétexte, votre amitié m’est douce.
Elisanne
(j’ai gardé vos commentaires et mon billet d’hier, ils ne sont plus que visibles par moi)

16 réflexions au sujet de “Des fleurs…”

  1. Mille mercis Élisanne. .
    Tes pensées me font chaud au coeur..
    Elles m’accompagnent et m’aideront à lire et tourner cette page qui pèse une tonne……
    La lumière n’est pas loin.
    Je pense à toi et je t’embrasse fort.

    J'aime

  2. Tout a été dit … avec amitié, tendresse et compassion…et c’est bien.
    Point de virtuel, juste des ♥ qui parlent à l’unisson.

    Je te fais ce petit cadeau …..

    Voix magnifique d’un Poète franco-espagnol que j’aime ♪ ♫ ☼ infini-ment (Nilda Fernandez)…
    Superbe version… La Grande Dame Brune ne ne sent pas flouée : elle lui envoie des baisers du haut de son nuage perché sur Sirius…
    Je pense à toi et je t’embrasse Elisanne.

    J'aime

  3. Oh ! combien je te comprends ma chère Elisanne… mais heureusement que le sentiment de vie, de survie est plus fort, et que les quelques gouttelettes d’espoir permettent une belle éclaircie… tes fleurs sont magnifiques… une bouffée si parfumée, si colorée…
    merci de poser les mots sur la page, et dire ce que l’on ressent parfois, souvent… mais nos tous petits si beaux, sont là, et nous aident à continuer le chemin ….même s’il est rude ….
    En ce jeudi de l’Ascension je te souhaite la plus douce journée qui soit Elisanne, comme tu aimeras.
    Je t’embrasse très fort.
    Den

    J'aime

    1. Merci Den de si bien me comprendre…
      je viens répondre avec du retard mais j’avais besoin de faire une petite pause,
      j’ai profité du soleil, de la chaise longue et d’un bouquin.
      Je t’embrasse.
      Bon week-end

      J'aime

  4. Merci pour vos mots, je vous envoie le texte du billet cité, c’était un cri du coeur,
    un cri de détresse. Il y a des jours où tout semble plus difficile, voire insurmontable tant la douleur est présente, je souffre de ne plus pouvoir communiquer , échanger, j’ai droit à quelques rares oui ou non, mon malade communique par geste, le temps que ma question parvienne au cerveau elle est oubliée et la réponse impossible, parfois j’attends deux minutes pour avoir un oui ou non.
    Je souffre de le voir assis dans son fauteuil ne pouvant plus lire, lui l’homme cultivé qui enseignait, il est devenu autre. C’est dur à accepter.
    Je vous souhaite une belle journée

    J'aime

  5. Bonjour Elisanne,
    J’ai lu et relu avec beaucoup d’émotion votre billet d’hier « vivre en exil » et tout ce que vous y écriviez résonnait en moi. Et puis, ce soir, le billet a disparu. Je comprends … Et pourtant, j’avais tant besoin de le relire. Pouvez-vous me l’envoyer ?… Je sais, ma demande est audacieuse …
    Je n’écris pas souvent, et pourtant je viens vers vous chaque jour, chaque soir, moment important et intime.
    Vos moments de découragement, mais aussi votre force de Vie m’aident considérablement pour faire face aux épreuves.
    Je pense bien à vous et vous transmets mes meilleures pensées.

    J'aime

  6. Je suis contente pour vous , Elisanne, de cette embellie venue des fleurs.
    Il faut dire qu’elles sont superbes, surtout les tulipes.
    On ne soupçonne jamais assez ce dont l’être humain porte en lui de ressources pour aller mieux. Parfois ce n’est pas grand chose.
    Douces pensées qui se joignent à votre bouquet.

    J'aime

  7. Respirer les fleurs pour mieux respirer la vie. Plonger dans la beauté, se laisser envelopper par le parfum et laisser les couleurs éclater … vous avez su voir le clin d’œil, mieux vous l’avez provoqué. Merci d’avoir écrit aujourd’hui.

    J'aime

  8. Je suis contente alors.
    A vous dire vrai, je m’inquiétais un peu pour vous, Elisanne.
    Je suis là, cachée au delà de cet écran (ou peut-être, qui sait, dans ce bouquet?).
    Veillez-sur vous (aussi).
    Pensées.
    Valérie

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s