réflexions

Echec et mat…

echec1
« Dès le moment où je cherchais à jouer contre moi même, je me mis inconsciemment au défi.
Le noir que j’étais rivalisait avec le blanc que j’étais aussi,
chacun d’eux devenait avide et impatient
en voulant gagner la pensée de ce que je ferais en jouant avec les blancs,
me donnaient la fièvre quand je jouais avec les noirs.
L’un des deux adversaires qui étaient en moi, triomphait, et s’irritait à la fois
quand l’autre commettait une erreur ou manquait d’astuce.
Tout cela paraît dépourvu de sens, le serait en effet
s’il s’agissait d’un homme normal vivant dans des conditions normales. »

échec

« Vouloir jouer aux échecs contre soi-même
est aussi paradoxal que vouloir marcher sur son ombre. »
Stepan Zweig, in « Le joueur d’échecs »
C’est un jeu que j’aime beaucoup, même si comme dans la vie ,je suis mat souvent.

2 réflexions au sujet de “Echec et mat…”

  1. Dans la vie, je préfère le mat au brillant! Héhé
    Cela dit, je joue rarement aux échecs.
    Quand au roman de Zweig, je n’ai pas encore lu celui-ci…

    Bonne soirée Elisanne.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s