"Double je"

Complainte pour un arbre qu’on abat…

Voir un arbre mourir c’est tout un pan de vie qui s’en va.
Hier le mauvais temps a eu raison de mon cèdre, il a ployé sous le poids de la neige,
les branches se sont cassées comme du verre, il avait triste allure, il a fallu l’abattre.
Il était beau, grand, majestueux, je me souviens comme si c’était hier du moment
où nous l’avons planté dans le jardin, il y a plus de quarante ans.
Sous son ombre en été j’aimais me réfugier pour des moments de lecture, d’écriture,
de méditation.
Il ne m’en reste plus que le souvenir, un petit bout de ma vie s’en est allé.
Je l’aimais cet arbre et à travers lui tous les souvenirs heureux qu’il représentait.


sinistre 25022016 cèdre 019