poésie, réflexions

Même passante…

klimt-les-trois-ages-de-la-femme
 » Ce qui m’a mis au monde et qui m’en chassera
n’intervient qu’aux heures où je suis trop faible pour lui résister.
Vieille personne quand je suis né.Jeune inconnue quand je mourrai.
La seule et même passante « 
René Char , in  « Feuillets d’Hypnos »
Klimt « Trois âges de la femme » 1905 détail