poésie

*Sous le miroir des lacs profonds et calmes,…

cygne sur le lac d'annecy
Il faut peu de mots pour exprimer l’essentiel,
une image suffit  pour s’évader dans le monde féerique de notre imaginaire, en musique et poésie.
«… Puis quand les bords de l’eau ne se distinguent plus,
A l’heure où toute forme est un spectre confus,
L’oiseau dans le lac sombre où sous lui se reflète
La splendeur d’une nuit lactée et violette,
Comme un vase d’argent parmi les diamants,
Dort, la tête sous l’aile, entre deux firmaments. »
*Sully Prudhomme, Le cygne, in Les Solitudes, 1869
https://youtu.be/I6Njg1LFxFk