"Double je"

Tradition…

st nicolas10
Ce soir fidèle aux traditions nous fêterons la Saint Nicolas comme je l’ai appris de mes parents et comme eux l’avaient appris des leurs et ainsi de suite…
Quelques friandises, des fruits sans oublier dattes et figues,un chocolat chaud accompagné de petits pains briochés en forme de crosse *(schnakala) de bonhomme,*(manala) de bonne femme, *(vivala) .
Je me souviens en souriant quand venaient à la maison Saint Nicolas accompagné du père fouettard, *(Hans Trapp) j’avais une peur bleue et me réfugiais sous la table carrée de la salle à manger.
*dialecte alsacien

10 réflexions au sujet de “Tradition…”

  1. Merci Elisanne pour tous tes billets qui font toujours écho à la beauté de l’instant, quel qu’il soit et merci aussi pour tes voeux
    chaleureux pour mon anniversaire..
    Bises.

    J'aime

  2. …Quand j’étais petite, en Normandie, on nous racontait les histoires du Père La Pouque… emportant les enfants qui n’étaient pas sages dans son sac de toile de jute épaisse…

    J'aime

  3. « Il y a une parole des princes et il y a une parole des gueux. Celle des princes est comme une chambre où il n’y aurait rien et où en même temps, tout serait plein rempli à ras bords. C’est une parole qui est sourde de suffire à elle-même. Celle des gueux, au contraire, contient en elle assez de vide, d’espace, de silence, pour que le premier venu s’y faufile et y découvre son bien. C’est une parole qui laisse en elle une place à l’autre, qui rend possible la venue d’autre chose qu’elle-même. Vous savez : la vieille tradition de disposer sur la table une assiette en plus pour un visiteur imprévu, étranger. Ce sont ces paroles-là que j’aime. C’est à ces tables que je mange le mieux »
    Christian Bobin (autoportrait au radiateur)

    Merci Elisanne de donner du sens au sens.
    Je t’embrasse sur ce chemin de lumière qui mène à la Nativité.
    Den

    J'aime

  4. C’est donc officiel maintenant Elisanne : Te voilà « croqueuse d’homme » !
    Les 2 ont l’air bien tentants… ma foi !!
    Bonne dégustation….
    Bises

    Ici au Pays Basque pas de Fête de l’AVENT ..dommage ! mais nous rendons hommage à OLENTZERO :
    Olentzaro (Orentzaro, ou Omentzaro, ou Orantzaro..) est un personnage dans la culture et la tradition basque, charbonnier de profession. Il désignait au 17e siècle la nuit de Noël, ou bien l’époque de l’année correspondant. Le charbon est signe d’une vie latente et il symbolise le soleil qui va recommencer à chauffer la terre en ce solstice d’hiver.
    De nombreuses hypothèses ont été émises sur l’origine de ce nom …Le terme basque est antérieur au Noël chrétien et correspondait aux fêtes païennes du solstice d’hiver. C’est à partir de cette époque que l’on se dirige vers le printemps et le renouveau de la nature, vers le bon temps….
    Oh oui!!!! ….Hâte de voir le « bon temps » re-venir !!

    J'aime

  5. Bonsoir Elisanne;
    J’adore ces us. et coutumes.
    Impossible de ne pas penser à l’histoire du ‘Petit Bonhomme en pain d’épice’…
    Bon appétit.
    Par lequel allez-vous commencer?
    A bientôt.
    Valérie

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s