"Double je"

Temps des fiançailles…

Il y a des jours où la grande Histoire rappelle des souvenirs de la petite histoire.
J’ai toujours eu une grande admiration pour ma grand’mère maternelle, elle était très belle, fine, ses cheveux attachés en chignon, ses joues roses grâce à la petite boîte de fard Bourjois , elle sentait bon, sa voix était douce, mais c’était un sacré petit bout de femme.
Elle était une jeune fille, peut-être en avance sur son temps, elle aimait un jeune homme mon grand père, je ne sais pas s’ils s’étaient fait des promesses dans le style, je t’aimerai toujours quoi qu’il advienne, je ne sais même pas s’il y avait eu des fiançailles officielles avant la guerre de 1914 qui fut un bouleversement dans leurs vies comme pour beaucoup d’autres.
Grand- père fut mobilisé, une petite fille naquit quelques mois plus tard.
J’imagine toutes les souffrances de la séparation, une jeune fille mère célibataire comme on disait à l’époque, dans un petit village, la guerre des tranchées qui faisait rage, la peur au ventre, va-t-il revenir ?…
C’est en voyant la photo de mariage de mes grands-parents que j’ai découvert cette histoire, une petite fille qui devait avoir six ans tenait le voile de la mariée, c’était ma mère.

 

crédit photo ?