citations

L’amour de la vie…

la vie304631_407878629272400_993842249_n
…Au gré d’un malentendu, on se surprend parfois, soudain, à aimer pour de vrai, à aimer sans rien demander ni souffrir de savoir que l’autre n’est pas notre propriété.
A quoi tient cette genèse inattendue ?
D’où vient qu’on en vienne tantôt, contre toute attente, à finalement aimer celle ou celui dont on est d’abord amoureux ?
Du fait que la passion d’aimer témoigne du seul amour qui vaille, du seul amour véritable et sans cause: l’amour de la vie…
Raphael Enthoven, in Le philosophe de service

14 réflexions au sujet de “L’amour de la vie…”

  1. Merci Elisanne …tes mots (nous) me portent dans la joie comme dans la Tristesse….et n’ayant plus d’ordinateur dans la maison d’emprunt où je demeure,
    tu me vois heureuse d’avoir pu enfin trouver sur mon portable comment retrouver ton blog…ma fenêtre y est toute petite pour t’écrire, mais quand je lis tes mots quotidiens soudain, mon horizon sélargit…Bises.

    J'aime

  2. …. Souvent je songe à tout ce qui nous retient quelque part
    ou pas…..

    « Après l’orage on cueille
    les odeurs en bouquet dans la forêt
    respiration subtile des verts

    Un été doux aux cigales insistantes
    la peau s’habille sarriette et romarin
    caresses veloutées des sauges et de l’origan

    La nuit les coquillettes
    traversent le jardin
    à dos de fourmis »
    Jasmine Viguier

    J'aime

  3. Que j’aime cette chanson ! jolie musique écrite par le batteur italien de Nougaro de l’époque …Aldo Romano toujours vivant…
    chanson d’origine appelée par Aldo « Il camino »……car nos vies sont nos chemins et nos chemins tracent nos vies…
    Merci Élisanne pour ce joli tableau noir sur lequel tu nous permets d’écrire …l’écran noir de nos (mes) nuits blanches..
    Bises…
    .

    J'aime

    1. Merci pour ce sourire matinal avec cette chanson et cet air joyeux, cela met un peu de baume au coeur dans la grisaille de certains jours.
      Bises Christine, bonne journée,
      viens souvent écrire sur ce tableau, partage tes chansons coup de coeur,(je ne le fais pas souvent) une belle manière de célébrer la vie avec légèreté .

      J'aime

  4. j’aime la vie quand elle rime à quelque chose… j’aimerais même la mort si j’en connais la cause….
    ….et que ma poésie rime à ta peau aussi..!

    1h28 du matin il est temps de dormir Melle Christine….la vie me malmène et pourtant je l’aime ! et ce n’est pas que pour la rime Dame Elisanne…

    J'aime

  5. « J’ai cueilli ce brin de bruyère,
    L’Automne est morte souviens-t’en
    Nous ne nous verrons plus sur terre
    Odeur du temps Brin de bruyère
    Et souviens-toi que je t’attends ».

    Guillaume Apollinaire
    L’Adieu.

    J'aime

  6. ( Toujours un peu un scrupule de m’incruster en « troll » de service…mais ces derniers billets sont des témoignages…et loin de « réponses » à ce qui est, bien plus qu’une question, …une térébrante aporie ;
    et de là un besoin de partager « sa » vérité…si tant est que celui qui a osé dire « Je suis l’Amour, La Vérité, La Vie « …s’inscrit lui-même comme une simple réponse dans la Foi,- « Foi » non pas comme une valeur religieuse mais comme définissant les constructions de tous types qu’on échafaude face à ces questions difficiles …ou sans réponses- )

    Préambule… pour partager ici d’autres témoignages, d’autres réponses…
    Comme celles des Psaumes de David, et le célèbre « 22 », autant dans l’écrit que dans les cantates de Bach…voire Schubert :
    L’Amour y serait cette démarche réciproque de donner VIE, EXISTENCE … à l’Autre, qui lui-même n’est que soucis de la mienne : « Rien ne saurait manquer où je vais avec Toi » !
    Penser à l’Autre et agir sans restriction tournée vers moi même…sans crainte, puisque je suis le même objet exclusif de ses pensées…et ses actes !!

    Démarche exclusive donc, « Totale » dirait Bergson, inconsciente, où s’implique la connaissance de l’Autre…et sa propre connaissance…pour révéler la Vérité, …et maintenir la Vie !
    Et ce serait même dans cette altérité célébrée que La Vie trouverait un sens, ( l’amour du prochain comme essence de la vie ) pour Lévinas ( et d’autre….que nous connaissons…) ;
    et dans cet engagement total que pourrait s’épanouir La Liberté….
    Tout ramener l’Amour à un simple ensemble de sensations agréables destinées à inverser, et compenser, la séparation des genres , pour faciliter la reproduction, est un peu réducteur …voire restrictif…(même si « bien de notre époque » …de …« Liberté »)
    Bon vent…pour qui marie la voile et la barre…même à la cape…

    J'aime

    1. Sourire, quand je lis le mot troll (pas celui de l’argot internet) immédiatement une association d’idée me ramène dans le monde des trolls d’Ibsen et de Peer Gynt pièce vue au théâtre et dans laquelle le comédien incarnant Peer s’est déshabillé jouant nu une scène de la pièce (moment de stupeur souriante dans la salle du jamais vu) voilà pour l’anecdote.
      Peer n est il pas revenu mourir dans les bras de la fidèle Solveig après avoir enfin compris le sens de la vie, son voyage terminé après de vaines poursuites chimériques à travers le monde.

      Pour le reste chacun poursuit son chemin comme il le peut avec tout ce qu’il a reçu en héritage, non sans douleur, mais la solution est en chacun de nous, à nous d’assumer nos choix dans le respect de l’Autre, alors ce mot amour trouvera tout naturellement sa juste place dans notre vocabulaire et dans notre vie même si cela semble parfois un problème insoluble.

      Bon vent, je garde le cap…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s