réflexions

Êtreté…

ombre et lumière
Il me faut pouvoir regarder en face ma partie noire, mon moi ombre et faire face .
Comme une guerrière de la lumière solide, stable, je regarde mes manques, mes failles, mes difficultés.
Sans ce travail délicat, il n’y aura jamais de plénitude, je ne pourrais  jamais réunir mon « êtreté » en totalité.
Je suis dans cette lecture là, je vis à découvert à travers les mots, oubliant souvent la dimension inconsciente de mes dire, de mes faire, me retrouvant un peu perdu  dans ce chemin que j’emprunte et qu’il me faut poursuivre pour me permettre  de voyager dans mes désirs, et de trouver la direction de ma liberté d’être.
« Ce n’est pas en contemplant la lumière que l’on devient lumineux,
mais en portant son regard sur sa propre obscurité,
ce qui est beaucoup plus difficile. »
Carl Gustave Jung

 

En lisant hier soir les mots de Jung,
je me suis souvenue de cet ancien billet daté de 2010 , toujours d’actualité,
que j’avais appelé « Ombre et lumière »