Ecrire

Sensible à un signe…

galets12
Le galet…

Reproduction infinie de lui-même, état transitoire et figé,
entre la pierre d’où il vient, et le sable impalpable qu’il finira par redevenir,
sensible à un signe, une couleur, mon regard en choisit un sur la grève,
avant que la main ne s’en empare,éprouve la densité, la rondeur.

Loin très loin des rivages sonores, des vagues fracassantes,
du mugissement de la marée,
du bout des doigts, du plat de la paume je me prends à le caresser,
comme pour convoquer quand la fuite éperdue du temps m’assaille
le droit à la singularité de l’existence.

En écho aux « pierres de soleil »…

4 réflexions au sujet de “Sensible à un signe…”

  1. Quelle belle image et quel beau texte…
    J’imagine les volutes du vent sur le sable.
    J’imagine l’écume mousseuse et hasardeuse.
    Je vois ce mouvement incessant; ce galet ballotté.
    Et la paume qui le frôle. qui le choisit jusqu’à le prendre.
    Je sens la chaleur et je retiens cela.
    L’éphémère aussi; même dans le solide…
    J’espère que vous passerez une bonne nuit.
    Amitiés
    Valérie

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s