"Double je"

Je rêve, j’imagine, j’entends…

mer mouvement
J’aimerais tant la revoir..
Une image suffit pour déclencher en moi ce manque.
Alors je rêve, je l’imagine , je l’entends .

Elle ne saurait être la mer si je ne cherchais en elle la dimension perdue.
Elle ne refuse pas son aide, en l’aimant elle me donne la liberté d’aller sur l’île,
les flots savent, les flots rêvent, les flots inspirent.
Sa force réside dans ce mouvement perpétuel, entre deux rives.
Elle n’écoute qu’un seul appel, celui du vent, elle se fracasse avec force sur les rochers
emportant tout sur son passage pour redevenir lisse et paisible.
Elle est liberté, source de vie, j’aime que sa musique ne soit pas sourde à la chanson du vent,
ni insensible aux parfums de la nuit.

photo Philippe Charpentier