peinture...photographie...art...

Rêve abstrait …

De Staël  La route

Nicolas de Staël  » La route » 1954

 » A cet égard, on comprend l’hésitation et même le recul de quelques uns devant la peinture de Nicolas de Staël d’apparence trop élémentaire pour eux. Ils lui cherchaient une profondeur, et celle-ci, il la leur présentait, comme fond les grands artistes, tout en surface, et avec ce dépouillement qui est si long à obtenir à partir d’une richesse originelle, dépouillement d’ailleurs qui n’entame en rien cette richesse. […] Cette peinture faite à l’aide des sensations tactiles et motrices, qui emploie la truelle et le couteau plus que le pinceau, finit par caresser le cœur. C’est -comment dire ?- une sorte de rêve abstrait. »

Jean Grenier
Portrait posthume de Nicolas de Staël
Revue L’Oeil 01/12/1955

Je vous conseille la lecture de Jean Grenier « critique d’art » 
« Une attention aimante »
Ecrits sur l’art (1944-1971)
Presses universitaires de Rennes