brèves

Un je ne sais quoi…

lac majeur

Un je ne sais quoi flotte dans l’air, un rayon de soleil dans le froid encore vif de ce matin,  un avant goût de printemps, les oiseaux se manifestent, l’air se parfume et une vague de désir, (d’en/vie) bouillonne en moi.
Il me fallait réagir pour ne pas perdre ce désir de vie en moi.
Alors j’ai organisé une escapade de trois jours pour le printemps à venir.
Cela ne fut pas simple.
Trouver qui gardera et s’occupera de mon malade, les dates qui arrangent tout le monde. Mes enfants se sont portés volontaire. De plus en téléphonant à des amies et parlant de mon projet elles vont se joindre à moi pour cette escapade.
Cela m’est devenue indispensable pour continuer le plus sereinement possible, ce n’est pas facile d’être aidant 24/24 h tout au long de l’année.
Peut-être est-ce « Jean Grenier  » dans Les îles qui m’a influencé dans mon choix en parlant
d’une vision terrestre du Paradis.
Hier je me suis donnée la possibilité de cette vision.
Le lac Majeur et ses îles m’attendent.
Quand je vous disais qu’un « je ne sais quoi «  flotte dans l’air , irrésistible!
(photo trouvée sur la toile, bientôt les miennes en partage)

4 réflexions au sujet de “Un je ne sais quoi…”

    1. Claire,
      pour les photos il va falloir attendre un peu, l’escapade est programmée à partir du 1 mai durant les vacances scolaires ( toute une organisation )
      mais avant il y aura celles de l’expo Gauguin je l’espère.

      J'aime

  1. Bravo !
    Soyons fous, et merci à ceux qui atténuent ces notions d’inquiétude, d’obligation ou de culpabilité, qui sous tendent les soins à un être cher !
    Et peut être l’occasion de partager l’impression presque aussi intemporelle que celle de Grenier, et qui aurait été celle de Nietzsche, découvrant le lac d’Orta, voisin moins connu, plus italien, plus encaissé que son illustre…Majeur !
    Bon vent….mais réputés plus mauvais sur les lacs qu’en mer….

    J'aime

    1. « merci à ceux qui atténuent ces notions d’inquiétude, d’obligation ou de culpabilité, qui sous tendent les soins à un être cher »

      tout est dit dans ces mots,
      j’ai rencontré des gens formidables ,
      le lac d’Orta est aussi au programme, j’irai donc aussi dans les pas de Nietzsche…
      Le vent sera aimable durant mes trois jours d’escapade…
      Merci à vous!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s