Albert Camus

Courons à notre perte…

pieds nus11873_850619068297359_1416097571_n

« L’espace et le silence pèsent d’un seul poids sur le coeur.
Un brusque amour, une grande oeuvre, un acte décisif, une pensée qui transfigure,
à certains moments donnent la même intolérable anxiété, doublée d’un attrait irrésistible.

Délicieuse angoisse d’être, proximité exquise d’un danger dont nous ne connaissons pas le nom,
vivre, alors, est-ce courir à sa perte ?

A nouveau, sans répit, courons à notre perte. »

Albert Camus 
L’Ete, la mer au plus près