"Double je"

Le temps s’étire vers Noël !

noel cheminée79ideas-wooden-stars

Noël
Souvenirs d’enfance, sentiment du temps qui passe à chaque nouveau Noël .
Période où les jours sont les plus courts, les plus sombres, mais aussi  où ils vont bientôt
recommencer à s’éclairer et s’allonger.
Se laisser toucher par la grâce, se recentrer sur l’amour, l’espérance.
Oui, mettre l’amour au-dessus de tout, en imprégnant chaque instant de notre vie en toute simplicité par la  gentillesse, la compassion,l’altruisme,la douceur, l’écoute, la tendresse, la générosité, le pardon.
Donner du sens à cette fête,il n’y a pas que les bougies, le sapin, les cadeaux.
Dire aux autres même maladroitement , parfois en chuchotant par peur d’effaroucher, à quel point ils comptent pour nous, que nous les aimons et tout ce que nous leur devons, et tout le bien que nous souhaitons pour eux.
C’est dans cet esprit que lentement le temps s’étire vers mon Noël 2014 !

Pensées vers vous !

crédit photo 79 Idéas

 

6 réflexions au sujet de “Le temps s’étire vers Noël !”

  1. Cette image en blanc et ocre, pureté et naturel, renforce les paroles que tu nous envoies…et je vais essayer de puiser un peu dans ta force d’amour vers les autres…
    P.S. Merci à Amx que je ne connais pas pour le lien musical.

    J'aime

  2. « Amen » !!!
    …au sens fort, aux sens forts de Messiaen, ceux que stigmatise … »Wiki »

    …… » La partition porte en exergue une citation d’Ernest Hello :
     » Amen, parole de la Genèse, qui est l’Apocalypse de l’ouverture. Amen parole de l’Apocalypse, qui est la Genèse de la consommation. »

    Puis le compositeur écrit:
    « Amen revêt quatre sens différents :
    Amen, que cela soit! L’acte créateur
    Amen, je me soumets, j’accepte. Que votre volonté soit faite !
    Amen, le souhait, le désir que cela soit, que vous vous donniez à moi et moi à vous.
    Amen, cela est, tout est fixé pour toujours, consommé dans le Paradis.
    En y joignant la vie des créatures qui disent « amen » par le fait qu’elles existent, j’ai essayé d’exprimer les richesses si variées de l’Amen en sept visions musicales ».

    Olivier Messiaen a fortement différencié le rôle de chaque piano, ainsi qu’il l’explique lui-même : « J’ai confié au premier piano les difficultés rythmiques, les grappes d’accords, tout ce qui est vélocité, charme et qualité de son. J’ai confié au deuxième piano la mélodie principale, les éléments thématiques, tout ce qui réclame émotion et puissance. »

    Bon vent ….
    ….celui des Grand Mères ?

    J'aime

    1. J’ai été une adepte de la musique de Messien et Xenakis aux premières heures, j’étais à cette époque abonnée aux disques de la guilde(ça s’appelait comme ça je crois) mais ces sept visions musicales de « Amen » je ne connaissais pas…
      merci pour lien…

      Bon vent…non sans malice
      …celui pour les grands pères…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s