Albert Camus

Insensé…

egon_schiele_012 la jeune fille et la mort 1915

 

 » Ce qu’il y a d’insensé dans l’amour c’est que l’on désire précipiter
et perdre les jours d’attente.
C’est ainsi qu’on désire se rapprocher de la fin. 
C’est ainsi que par un de ses aspects l’amour coïncide avec la mort. »

Albert Camus,
Carnets

Egon Schiele « La jeune fille et la mort »1915