Livres, réflexions

Apparaître…

visage

« Il faut de l’amour pour saisir un visage, l’amour est ce qui rend visible.
Et qu’est-ce qui nous intéresse à part peut-être le regard ?
Qu’est-ce qui nous blesse, sinon la transparence où nous sommes laissés ?
Rien ne nous manque jamais que la foi des visionnaires et le don du visage :
si nous pouvions seulement une fois, ne serait-ce qu’une fois, céder au mystère de l’apparition –
si nous pouvions oser ce geste mythique et fou : croire nos yeux.

Qu’est-ce qu’être aimé, dis-le moi, sinon apparaître –
Je suis là, regarde-moi – apparaître, oui, être à part. »

…  L’amour est l’exception du vide, comme le visage est l’exception du néant.
Tous les jours on combat pour éviter la règle, son aridité blanche – c’est la guerre d’usure.
On lutte avec ces forces vives que sont le regard et la pensée, la piété, la pitié, le pardon, l’amour…

Camille Laurens in, « Cet absent -là »

photographe : Katia Chausheva