"Double je"

Vibrations…

main pianiste

« La musique témoigne du fait que l’essentiel en toutes choses
est je ne sais quoi d’insaisissable et d’ineffable. « 
Vladimir Jankélévitch

La maison vibrait sous les notes au piano des préludes de Bach, de Debussy , Beethoven et Chopin se sont invités aussi, interprétés au piano par l’un de nos amis concertiste.. Ses mains couraient sur les touches exprimant toute la gamme des sentiments, notes éparses qui se faufilaient entre les pages de ma vie. 
Comme le souvenir de ce premier concert où toute petite j’avais l’impression que le pianiste jouait pour moi. Je regardais ses mains, j’étais sur un nuage, dans un autre monde.
Il s’est produit la même chose, je sentais la vibration des étoiles, du vent, 
le  » presque rien  » de l’odeur de la pluie, la pulsation de la vie, la dimension sacrée de la musique. L’envolée de ces grandes phrases musicales m’a donné des ailes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s