Albert Camus

Mots de l’amitié…

Mots de l’amitié…

 

 

Fontaine-de-vaucluse

 » Le paysage comme l’amitié,
est notre rivière souterraine.
Paysage sans pays  »

René Char.

Quelques fragments, bribes, traces, de la correspondance  entre Albert Camus et René Char.
Des mots de l’amitié, amitié profonde, forte, complice, entre les deux hommes qui aimaient la lumière du Sud, et qui n’a pris fin qu’avec la mort de Camus le 4 janvier 1960
.

 » Avec celui que nous aimons, nous avons cessé de parler, et ce n’est pas le silence  » (Char)

« De toujours à toujours… »
( René Char à Albert Camus le 27 décembre 1953)

Point de départ, point d’arrivée, comment  dire autrement que par la répétition de ce bel adverbe la permanence d’une amitié et une fidélité à l’autre qui est aussi fidélité à soi !

 » J’ai été triste de vous voir partir. Je vous le dis.
Il est des rencontres fertiles qui valent bien des aurores  »  René Char à Camus (4 octobre 1947)

« C’est pourquoi il faut bien s’appuyer sur l’ami , quand il sait et comprend , et qu’il marche lui-même du même pas.  » Camus à Char (21 juillet 1956)

« Ils sont en si petit nombre ceux que nous aimons réellement et sans réserve, qui nous manquent et à qui nous savons manquer parfois, mystérieusement, si bien que les deux sensations, celle en soi et celle qu’on perçoit chez l’autre apportent même élancement et même souci… »( Char 1957)


Correspondance, 1946-1959
Albert Camus, René Char
présentation et notes de Franck Planeille,
Gallimard, 2007

photo Fontaine- de- Vaucluse