humour, Livres

Phallosophe…

Misogynie féroce…

« …Il a fallu que l’intelligence de l’homme fût obscurcie par l’amour pour qu’il ait appelé beau ce sexe de petite taille, aux épaules étroites, aux larges hanches et aux jambes courtes; toute sa beauté en effet réside dans l’instinct de l’amour; au lieu de le nommer beau, il eut été plus juste de l’appeler l’inesthétique. Les femmes n’ont ni le sentiment, ni l’intelligence de la musique, pas plus que de la poésie ou des arts plastiques; ce n’est chez elles que pure singerie, pur prétexte, pure affectation exploitée par leur désir de plaire. Elles sont incapables de prendre une part désintéressée à quoi que ce soit, en voici la raison. L’homme s’efforce en toute chose de dominer directement soit par l’intelligence, soit par la force; la femme au contraire, est toujours et partout réduite à une domination absolument indirecte, c’est à dire qu’elle n’a de pouvoir que par l’homme, et c’est sur  lui seul qu’elle exerce une influence immédiate…
…Des exceptions isolées et partielles ne changent rien aux choses; les femmes sont, et resteront, prises dans leur ensemble, les philistins les plus accomplis et les plus incurables… »

Arthur  Schopenhauer, in » Essai sur les femmes »

et blablabla, et blablabla…

Mix et Remix