poésie

Méditation…


La mer, la mer, la mer, la mer…
De toujours et de maintenant…
Ses vagues viennent se briser
Dans un bruit qui sans cesse crisse
Si bien que l’on dirait un sanglot.

La mer… je la vois et je médite
Un peu plus ma méditation…
Cette mer est-elle infinie ?
Je ne sais. La mer que je fixe
N’est que les vagues que voilà.

Une vient, plus l’autre, elles ont
Le même brisement constant
Qui rugit bien et crisse bien.
Puis elle s’en vont toutes sans
Que j’aie pu savoir leur secret.

Fernando Pessoa « La mer »

 

 Cette fois-ci l’automne est bien là, ce matin en voyant le ciel gris chargé de nuages, le vent faisant tomber les feuilles, j’ai eu une bouffée de nostalgie, une folle envie de revoir la mer, celle de toujours, et de lui confier mes secrets.