poésie

Goût et parfum de l’été…

Ces premiers jours d’automne ont le goût et les parfums de l’été, enfermons les souvenirs de ces belles journées au plus profond de nous et quand des jours gris viendront assombrir notre quotidien, n’oublions pas que nous étions nous aussi cette enfant goûtant avec joie les plaisirs de la vie.

Enferme cet été dans une boîte de paille,
dans une tour de sable,
dans une étreinte de vent,
dans le calice d’un pavot.
Enferme le sans force.
Enferme le pour qu’il puisse de nouveau,
apparaître un jour où tu seras seul,
un jour d’hiver
apparaître comme un parfum,
comme un oubli.

Comme un signe salutaire.

Vlada Urosevic , La fin d’été

crédit photo Robert Doisneau « La douche à Raizeux » 1949