Musique

Quelques soupirs…

Une trompette dans la nuit mordorée, quelques notes,quelques soupirs, les volutes de fumée jouent le blues, les regards se cherchent, le saxo chante la nostalgie. Des sons graves s’échappent de la contrebasse. Le pianiste effleure les touches , les doigts se font caresse, rondes, noires, blanches, les notes chantent. Plaintes musicales, envolées à couper le souffle, corps à corps des instruments, accords inattendus, improvisations éblouissantes, une portée ondule au fil du temps, la mesure est le blues.
Arrangement en noir et blanc, partition sensuelle,caresse apaisante, magie de la musique qui sans mots  atteint au plus profond , coule comme une source avec la douce puissance du feu.