Livres

Regards…

 

Je rêve quelquefois d’un nouveau Sermon sur la Montagne,
qui ferait briller aux yeux du monde, avant qu’il ne soit trop tard,
l’éminente dignité non plus des pauvres, qui s’éloignent, mais des Paresseux.
Tant de mains pour transformer ce monde, et si peu de regards pour le contempler !

Julien Gracq, in Lettrines