réflexions

Vivre ses désirs…

Le désir…Frustration ou suprême liberté ?

 » Vivre ses désirs  » est devenu le plus banal des slogans, la publicité, les marques nous y encouragent pour nous rendre maître de notre destin, à l’image d’un parfum qui revendique notre impertinence et fera de nous une femme émancipée.
Mais que cherchons-nous à travers nos propres désirs ?
La multiplication des désirs que nous avons pris l’habitude d’exprimer, de ne pas refouler nous a aussi appris qu’elle engendre l’insatisfaction, la frustration, l’ennui.
A l’heure ou chaque publicité nous invite à nous réaliser individuellement par l’achat de tel ou tel produit, le désir se déplace d’objet en objet, en une fuite en avant.
A l’image du tonneau des Danaïdes, toujours plein, toujours vide, impossible à remplir, à combler. Obéir à l’appel impérieux des désirs charnels et matériels, c’est pour les anciens, s’abandonner à des états d’âme imprévisibles et contradictoires, renoncer à la maîtrise de soi et à la liberté souveraine.
Mais en ramenant le désir au strict besoin, on méconnaît la vraie nature du désir.
Car le désir a sa part d’irrationnel, de fantasme, de non-raisonnable, il est excès et débordement de soi-même, il est une projection mentale imaginaire. Il jaillit dans le plaisir que l’on imagine prendre à l’assouvir. Il recherche moins l’objet qu’il croit désirer que le fantasme inconscient dont celui-ci est le support.
A travers nos désirs ce que nous recherchons c’est la confirmation de notre valeur ; ce que nous affirmons, c’est notre liberté à devenir ce que nous voulons être.
 » Deviens ce que tu es  » (Nietzsche)
Le désir n’est pas provoqué par l’attrait de l’objet désiré, il est provoqué par le désir d’être un autre que celui que l’on est.
Le désir est cet élan primordial qui nous pousse à accroître notre puissance d’exister, à devenir pleinement ce que nous sommes en puissance, tout ce que nous voudrions être.
Au fond de tout désir, il y a une recherche d’identité. Voilà pourquoi il est impossible à assouvir…
Loin de chercher à combler un manque ou à satisfaire un besoin, le désir vise en réalité sa propre prolongation.

Le désir est un désir de désirer toujours.
Là est l’érotisme du désir : il ne s’agit pas d’aller au plaisir par le plus court chemin, mais de prendre plaisir au chemin lui-même. Non pas abolir le désir, mais cultiver le désir, le développer, le faire durer et renaître.
Après tout n’est-ce pas cela  » faire l’amour  » ?
Il s’agit moins de transformer le désir en plaisir que de  jouir du désir lui-même. Car ce que nous vivons dans l’acte d’amour, c’est précisément un acte : ce n’est ni un état ni un avoir, mais la joie du désir en acte, redoublé par le désir de l’autre.
Le désir peut ainsi devenir affirmation de soi, création de soi et non  asservissement.
Car il y a dans la puissance du désir  un mystère qui excède de beaucoup sa récupération matérialiste dans la consommation.
Le désir exprime toujours en son fond ce besoin métaphysique qu’à l’être humain de rester ouvert aux autres, ouvert à tous les possibles, à tous les devenirs…
Quelle plus belle manifestation de notre liberté ?

 

Réflexion  suite à la lecture d’un article d’Alice de Benguela paru dans Atmosphère .
Trop de désir tue le désir, le magazine a déposé le bilan…

crédit photo Cris Craymer

4 réflexions au sujet de “Vivre ses désirs…”

  1. « Le désir, seul ressort du monde, seule rigueur que l’homme ait à connaître »

    André Breton, l’amour fou

    Relire « Le Banquet » de Platon réflexion sur l’amour et le désir.
    Platon y montre notamment comment le désir peut permettre de nous élever vers la sagesse, en nous portant du désir charnel des corps au désir spirituel de la vérité.

    Bonne journée

    J'aime

  2. Juste se faire plaisir en ecxecutant ses desirs !!! ou sinon se faire desirer en se faisant plaisir !!! vivons tous ces moments si rare et si beau !!! si tu desires un clac je te clic avec plaisir…..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s