poésie

Chant de la mer…

Antique souffle de la mer,
vent qui vient de la mer la nuit:
tu ne viens à personne;
si quelqu’un veille
il faut qu’il veille
à te dompter:
antique souffle de la mer
qui ne semble souffler
que pour la roche originelle,
pur espace
s’engouffrant de très loin par rafales…

Oh, comme il te sent
le figuier vivant
là-haut dans la lune.

Rainer Maria Rilke  « Chant de la mer » Capri, Piccola Marina
Nouveaux poèmes suivi de Requiem,
Editions du Seuil,Poésie Points

 

Ne dérogeant pas à mon habitude de lire un poème tous les soirs, ce week-end a été riche en poésie, en souvenir de voyage, dont Capri.
J’aurais pu vous parler aussi de musique , de Verdi et la superbe Traviata sur Arte en direct d’Aix en Provence, de la direction musicale de Louis Langrée, (né à Mulhouse, « cocorico » premier apprentissage de la musique au conservatoire de cette ville) de la magnifique Natalie Dessay en Violetta, sans oublier Charles Castronovo en bel Alfredo.
(Une autre  Traviata)

 

crédit photoSite Flickr