Livres

Petit bonheur de lecture…


Une heure de lecture le temps de  s’inviter au sens du voyage et de parcourir le trajet de cette nouvelle de 92 pages de Francis Dannemark
* »Du train où vont les choses à la fin d’un long hiver
 »
et de se mêler à la conversation entre Christopher et d’Emma.

« Je croyais avoir besoin de voyager seul et de rester silencieux vingt-quatre heures pour regarder en face le temps qui passe. En réalité, j’avais besoin d’autre chose. J’avais besoin, je crois, de partager un peu de temps volé avec une aimable inconnue »

Voyage en train entre Bruxelles et Lisbonne à la fin de l’hiver. Un homme s’enfuit paisiblement, il ne sait peut-être pas ce qu’il cherche, mais il sait que le temps est venu de partir, de dire non à un monde dans lequel il ne trouve plus sa place et qui le fatigue.
En face de lui, une inconnue.
Au fil des heures ils vont se demander comment ils vont.

 » Mais vous savez , je crains de m’y connaître mieux en musique qu’en amour…Je pourrais dire du jazz que c’est un mélange d’élégance et de souplesse, que c’est la magie de l’instant, comment dire ? un léger détachement, un équilibre fragile et émouvant…Quelque chose comme ça. Mais l’amour, je ne sais pas.
-C ‘est peut-être la même chose, vous ne croyez pas ?
-Je n’y avais jamais songé…  »

« La vie ne s’occupe pas de nos désirs mais elle s’arrange, parfois de manière très inattendue, pour répondre toujours à nos besoins. »

*éditions Robert Laffont

7 réflexions au sujet de “Petit bonheur de lecture…”

  1. Bon week-end à vous,
    en musique , en couleurs, en mots, en joie, au soleil, sous la pluie…
    Ici beau et chaud mais un souffle agréable de vent…
    Assise au jardin à l’ombre des arbres j’ai réfléchi au bonheur, et cela donne le prochain billet.

    J'aime

  2. Aujourd’hui l’air du temps est à la pluie, cela n’a jamais empêché les belles rencontres dans un train ou sous un parapluie…

    Sur trois notes, flic, flac, floc…

    Bon w.e. au soleil ou à la pluie, au temps du tempo…

    J'aime

  3. Oh oui ! du Jazz …rien que…du Jazz !
    Magnifique hommage à Bil Evans et/ou à Nougaro…

    Ecouter Diana Krall chanter « A CASE OF YOU » (de Joni Mitchell) et clore les paupières en laissant le silence du soleil nous caresser la peau, comme pour abreuver nos vieux os d’un souffle de vie rédempteur..

    « Oh I could drink a case of you darling
    Still I’d be on my feet
    oh I would still be on my feet
    Oh I am a lonely painter
    I live in a box of paints
    I’m frightened by the devil
    And I’m drawn to those ones that ain’t afraid »

    « Oh je pourrais boire une caisse de toi, chéri
    Et je serais toujours sur mes pieds
    Oh je serais toujours sur mes pieds
    Oh je suis une peintre solitaire
    Je vis dans une boîte de peinture
    Je suis effrayée par le diable
    Et je suis attirée par ceux qui ne sont pas effrayés »

    Bon week-end et laissez-vous porter par l’air du temps…

    J'aime

  4. C’est bien cela le jazz et l’amour, « c’est du pareil au même… » *

    « … élégance, souplesse, magie de l’instant, léger détachement, équilibre fragile, émouvant… »

    * Voir « Jazz et Java » / Claude Nougaro / … pour le swing et la magie des mots…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s