"Double je"

18 juin…

 » Le plancher chavirait.
Je n’avais pas le pied marin pour la souffrance.  »
Radiguet, in  Le Diable au corps

Juin a des jours qui sonnent double au grand Scrabble de la vie.
Qui a dit qu’on souffre en juin ?
Les jours de juin sont riches en programmes sollicitant les trois niveaux de conscience chers à Freud: le ça, le moi et le surmoi.
Entre deux rafales de silence une part de moi-même se mêle au vent,il me reste à apprendre à écrire mes blessures dans le sable et à graver mes joies dans la pierre.

Ce petit clin d’œil d’une shootée au paracétamol depuis hier.

18 juin rappel mémorable,
naissance de mon fils qui aujourd’hui change de décennie.

Bon week-end à vous et merci pour votre présence.

 

14 réflexions au sujet de “18 juin…”

  1. Bonjour Elisanne,

    Une nouvelle semaine toute neuve qui commence, de préférence d’un bon pied.
    Si la maison se transforme en clinique, profitez-en pour vous faire shooshooter par les infirmiers de service.
    La mine du temps est grise, mais avec un rayon de sourire, toutes les mines de charbon s’éclairent.
    Coluche l’avait bien dit, les noeuds sur les tâches du linge en machine, avec une bonne lessive tout disparait, et il reste la semaine pour défaire les noeuds…

    merci Charles, je vais me shooter aux vitamines !!!

    J'aime

  2. Vous lire, voir vos sourires cela fait du bien…
    Quelques séances de réflexologie …et dix huit joints plus tard…entrecoupés de plages de sommeil…
    Je continue à me shooter, qu’est-ce que ça peu faire mal un doigt de pied, par la force des choses j’ai levé le pied et de plus voilà que la toux s’installe, la maison peu à peu se transforme en clinique privée, on y a grise mine comme le temps…
    Vivement que cet épisode se termine en gardant en mémoire cette citation de René Char
    « Imite le moins possible les hommes dans leur énigmatique maladie de faire des noeuds. »
    http://malcontenta.blog.lemonde.fr/2010/01/02/resolution/

    Bon début de semaine !

    J'aime

  3. Ou bien Ecouter Nilda F. (les doigts de pied en éventail) te chanter … »Revoir mes yeux dans ton regard »… et tout ira mieux… bien mieux…

    Ah tu vois ! ça va déjà beaucoup mieux !
    Bises et bon dimanche , Christine

    J'aime

  4.  » Tiens vis-à-vis des autres ce que tu t’es promis à toi seul. Là est ton contrat. »

    René Char – Feuilllets d’Hypnos /161/ In  » Fureur et Mystère » / Gallimard -1962-

    J'aime

  5. Il va falloir apprendre à « LEVER LE PIED » Elisanne… nous te l’avons tous dit !!
    Ne pense pas une minute que, à partir-de-dorénavant-jusqu’à-désormais,
    cela te fera les pieds !
    Sourire… Bises attendries et bienveilantes.

    J'aime

  6. Ce n’est pas parce que l’on écrit avec son pied, que l’on écrit comme un pied…

    Il y a des jours qui marquent, et des marques sur le sable et la pierre qui se remarquent…
    Il suffit d’ouvrir ses yeux et de laisser parler son coeur…

    Elisanne, je suis heureux de vous re-lire et de vous souhaiter un bon rétablissement… en souplesse…

    Et aussi bien sûr, un bon w.e de repos en charent’ aises…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s