"Double je"

18 juin…

 » Le plancher chavirait.
Je n’avais pas le pied marin pour la souffrance.  »
Radiguet, in  Le Diable au corps

Juin a des jours qui sonnent double au grand Scrabble de la vie.
Qui a dit qu’on souffre en juin ?
Les jours de juin sont riches en programmes sollicitant les trois niveaux de conscience chers à Freud: le ça, le moi et le surmoi.
Entre deux rafales de silence une part de moi-même se mêle au vent,il me reste à apprendre à écrire mes blessures dans le sable et à graver mes joies dans la pierre.

Ce petit clin d’œil d’une shootée au paracétamol depuis hier.

18 juin rappel mémorable,
naissance de mon fils qui aujourd’hui change de décennie.

Bon week-end à vous et merci pour votre présence.