"Double je"

Oser encore…

Reprendre le cours normal des choses, faire comme si rien ne s’était passé, que ces derniers jours n’étaient qu’un mauvais cauchemar, ne plus se laisser envahir par la peur, l’angoisse, garder en mémoire qu’un ange gardien veille sur moi en qui je peux avoir une confiance aveugle, ne plus laisser la fatigue prendre le dessus, savoir que la seule vraie tristesse est dans l’absence de désir, avoir soif et faim de cette vie si précieuse , savoir qu’elle nous sera ôtée, croire en chaque saison,
oser encore élire la vie
.

Recueillir le grain des heures
Etreindre l’étincelle
Ravir un paysage
Absorber l’hiver avec le rire
Dissoudre les nœuds du chagrin
S’imprégner d’un visage
Moissonner à voix basse
Flamber pour un mot tendre
Embrasser la ville et ses reflux
Ecouter l’océan en toutes choses
Entendre les sierras du silence
Transcrire la mémoire des miséricordieux
Relire un poème qui avive
Saisir chaque maillon d’amitié.

Andrée Chedid   » Saisir « 

7 réflexions au sujet de “Oser encore…”

  1. Saisir chaque maillon d’amitié…..
    Pensées vers vous qui êtes tout amour c’est le plus important

    « Le dénué d’amour trace des cercles dont le centre n’est pas  » écrit aussi A Chedid

    merci pour ce maillon Arlette

    J'aime

  2. Merci à vous, je vous souhaite un beau week-end de Pentecôte !

    Ici la vie suit son cours à un rythme plus que lent par la force des choses.
    J’ai envie de mille choses, mais je suis là à attendre un léger mieux .
    Pas toujours facile la vie… mais ça va aller !!!

    J'aime

  3. « Recuellir, étreindre, ravir, moissonner, flamber, embrasser, écouter, entendre, saisir »….
    Que de jolis verbes Elisanne pour exprimer ce qu’est ce désir de vivre qui doit nous animer quoiqu’il arrive.

    J’ai toujours en tête cette chanson de Renaud (une des plus belles de notre patrimoine à mon sens), où il est dit :
    « Te raconter enfin qu’il faut aimer la vie
    Et l’aimer même si,
    Le temps est assassin et emporte avec lui
    les rires des enfants,
    Et les Mistrals gagnants » …

    Nous sommes de tout coeur avec toi et pensons à Estelle.
    ça va aller.
    Après chaque nuit, seule certitude, il y a toujours un jour qui se lève..

    J'aime

  4. En miroir de ce superbe poème d’Andrée Chedid ,que j’ adore …
    La Quête de jacques Brel…évidemment …

    Rêver un impossible rêve
    Porter le chagrin des départs
    Brûler d’une possible fièvre
    Partir où personne ne part
    Aimer jusqu’à la déchirure
    Aimer, même trop, même mal,
    Tenter, sans force et sans armure,
    D’atteindre l’inaccessible étoile
    Telle est ma quête,
    Suivre l’étoile
    Peu m’importent mes chances
    Peu m’importe le temps
    Ou ma désespérance
    Et puis lutter toujours
    Sans questions ni repos
    Se damner
    Pour l’or d’un mot d’amour…..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s