paul Valéry

Nuage…

Il y a pour chaque homme, un nuage qui commence par une vapeur transparente et s’épaissit rapidement devant sa vue de son avenir.
Ce nuage est commun à tous.
Il est comme tous les nuages de la couleur de l’heure même.

 

Paul Valéry , in  » Poésie perdue  »
Les poèmes en prose des cahiers
Collection Poésie/Gallimard