réflexions

Un petit monde de l’amour…

« Le sac un petit monde de l’amour »
(titre d’un livre de Jean Claude Kaufmann, sociologue)
Trouver le sac parfait comme on cherche l’homme idéal, serait-ce le destin de chaque femme ? »
Les sacs , une de mes passions, ils me fascinent.
Quoi de plus intime que notre sac, ce contenant qui résume souvent toute notre vie, c’est un sacré révélateur, tantôt doudou, complice, tantôt bouclier.
Je les aime relativement grands, souples dans de belles peausseries douces et agréables à caresser. Pourtant cet été je vais me balader avec un de ces sacs en toile et cuir si pratique  dans lequel je peux mettre tout ce qui constitue ma personnalité, mon univers, les marques de mon identité.
Pour les psychanalystes notre sac symbolise notre maison miniature à l’image des nomades. Il est objet transitionnel, un doudou pour adulte qui protège des agressions extérieures. Un contenant qui accueille quelque chose, un objet on ne peut plus intime.
C’est vrai que j’ai horreur que l’on fouille dans mon sac, ne serait-ce que pour y chercher un trousseau de clé ou une pièce de monnaie.
En Afrique les femmes ne posent jamais leur sac par terre. D’après une superstition ancestrale, celles qui posent leur sac au sol auront du mal à enfanter.
Tout est lié, le sac symbolise le contenant, tout comme le ventre. Avez-vous remarqué comme certaines femmes caressent leur sac, le collent contre leur ventre comme pour dresser une barrière?

Pour nos ancêtres les sacs étaient de petites poches qui se cachaient sous les robes et qui s’apparentaient, finalement à un sous-vêtement. Les robes à panier étaient criblées de trous dans lesquels on plaçait ces fameuses poches. Le premier sac n’est apparu qu’à l’Empire. Mais peut-être que le lien qui nous unit à nos sacs vient de là, de cet ancien statut de sous-vêtement ?
Après tout, tout ce qui est caché est intime, non ?
J’achète des sacs régulièrement, mais très souvent ils servent très peu car j’en ai un que je préfère entre tous, son cuir est patiné à force, c’est vrai qu’il est mon doudou et toujours prêt à me suivre dans mes escapades comme l’un de mes sacs de voyage.

Lui, depuis trente ans je le trimbale partout, mes enfants se moquent gentiment de moi quand ils le voient, il est pièce de collection, sa toile siglée, solide, il me protège, la preuve même de son voyage au Guatemala, (attaque à main armée) il est revenu.
Et dire que je ne suis pas superstitieuse !
Savez-vous quel cadeau m’ont offert hier mes enfants ?
Allez, un petit effort, vous brûlez, mais oui, c’est cela, un nouveau doudou, un sac, pour accompagner les jours  d’été à venir.

 

9 réflexions au sujet de “Un petit monde de l’amour…”

  1. Ah!! les sacs tout un poème …Emotion de retrouver le vôtre comme le mien plus petit en marine et beige toujours gardé, tant de souvenirs dedans dehors Je ne donne jamais mes sacs ils ont trop de moi
    Merci Elissane pour ce bel article documenté

    Arlette,

    Ce sac m’accompagne dans tous mes voyages, il est vraiment mon doudou, il me protège, c’est curieux, mais je ne peux faire autrement.
    Je garde également mes sacs…
    Bonne fin de semaine

    J'aime

  2. Oui, Elisanne, les sacs nous accompagnent partout dans la vie, j’en ai connu aussi de toutes sortes et certains étaient mes amis…
    Je comprend que pour vous ils tiennent leur place, comment ferions-nous sans eux, rien ne les remplacent… sinon un autre sac, le dernier, celui qui s’est offert, à vous…

    J'aime

  3. Nous les hommes infâmes… « Pour tout bagage on a sa gueule, quand elle est moche on s’habitue… »… à descendre les sacs poubelles, jusque dans la rue…
    « Sac poubelle »… tiens, je l’avais oublié celui-là !

    Charles,
    les sacs vous inspirent à lire vos nombreux commentaires…

    J'aime

  4. Merveille de cet déclinaison moderne de l’accord du contenant et du contenu, ces « intérieurs de sacs » , apologie du caméléon, qui permettent d’être toute autre en restant…. intérieurement la même !!

    Assurément un accessoire féminin …..

    Et quand aux hommes….?
    A lettre tous dans le même …sac !!!

    Amx,
    sourire…
    non pas d’accord, pas tous dans le même sac !!!

    J'aime

  5. Faire son sac, vider son sac, mettre à sac, tomber dans un cul-de-sac, avoir plus d’un tour dans son sac, lire Balzac…

    Sacs en vrac…

    Sac de billes pour jouer, sac de bonbons à sucer, sac de Loto pour gagner
    Sac de blé à farine, sac à outils pour l’usine, sac de riz pour la cuisine
    Sac de patates pour changer des pâtes, sac en soie pour l’Opéra
    Sac en satin pour l’apéro, sac à dos pour le métro
    Sac en rotin pour les crevettes, sac de nénettes pour midinettes
    Sac de plage pour la nage, sac à patins pour le patinage
    Sac à raquettes pour le tennis, sac de golf pour les caddys
    Sac en papier pour souffler, sac à claques… Pan ! Sur le nez !

    J'aime

  6. … sac à main, sac de marin, sac en croco, sac à dos, sac d’os, sacoche, pas moche, sac à pain, sac à vin, sac de pauvre, sac de riche, sac de gueux, sac de noeux, sac à puces, au marché aux puces, sac à rien, sac cousu main, sac à tout, sac fourre-tout…
    Pris la main dans le sac, pour cent sacs, au fond d’un cul de sac, au cours du jour, tu t’en tires bien, tu cours toujours, après ton sac…
    Mais ne vois-tu pas, que tu l’as à la main ?

    J'aime

  7. Tout ce que tu dis Elisanne est vrai et si joliment dit…
    Nous les femmes (nous, votre drame ? Messieurs ?) eh oui, nous avons
    « plus d’un tour dans notre sac »…
    Je ne connais pas d’homme qui, de temps à autre, par ci par là, cahin caha, ne fait pas appel au sac de sa « camarâme » pour lui confier ses objets à lui… normal donc , de se faire offrir des sacs, non ? (non, non, je ne suis pas vénale, j’adorre les sacs de toutes les couleurs, de toutes les formes, de toutes les matières…)

    Christine,
    mais nous ne les dévoilerons pas nos tours !!!

    J'aime

  8. On a même vu une mamie anglaise, foncer sur une bande de pilleurs de vitrines, les mettre en fuite à coups de sac à main vigoureux, et en faire tomber un avec son scooter…
    Le sac à main « doudou », oui, mais aussi une arme de self-défense d’une efficacité impitoyable…

    A Athènes j’ai failli me faire voler mon sac par des jeunes à scooter, j’ai tiré si fort qu’ils ont risqué l’accident, de plus il pleuvait…
    Pas besoin d’être mamie anglaise…

    J'aime

  9. … » »dans lequel je peux mettre tout ce qui constitue ma personnalité, mon univers, les marques de mon identité…… sa toile siglée, solide, il me protège, la preuve même de son voyage au Guatemala, (attaque à main armée) il est revenu… » »

    Donc un sac-cage , vous a protégé d’ un saccage ….!!!

    Promis , juré , je ne recommencerai pas…

    Promis ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s