Cinéma

Le monde du désir…

 

festival-cannesimg038.1305020520.jpg

C’était la période des starlettes, des voitures décapotables, des bikinis…c’était Cannes et le monde du cinéma.
Je me souviens de ma première fois, (seule et unique fois) j’accompagnais ma grand’mère et ma tante, j’étais une petite fille qui comme toutes les petites filles de mon âge rêvait de robe de princesse, pas encore de prince charmant, j’étais encore à la période des  » Heidi « ,  mais confusément en voyant ces acteurs et actrices je sentais que j’entrais dans un autre monde.

Ma passion pour le cinéma ne s’est jamais tarie, j’aime le temps d’un film voir le monde à travers les yeux d’un personnage, à travers son regard je rentre dans le monde de son désir. Un voyage dans le désir d’un autre, un film comme voyage ,d’où je reviens plus riche de désir.
Le cinéma cet art du mouvement, le, les personnages se mettent en mouvement vers un but à atteindre ou pas,dont les séparent maints obstaclesmais qui vaut de se risquer et moi spectatrice de les suivre le temps d’un film. Alors me prend le vertige, une quête d’émotions, le temps d’un désir, l’âme en mouvement.

(réflexion après une lecture d’Ollivier Pourriol  « Cinéphilo »
et vos commentaires parlant de cinéma…)