Livres, réflexions

Il y a de l’amour partout…

Comme j’avais promis la suite…

115413314673demain.1304771250.jpg


 » Il avait suffi d’un changement léger de coiffure, d’une robe différente, ou de l’atmosphère d’un lieu public pour rendre méconnaissable celle qu’on croyait déjà à jamais fixée dans la mémoire .Qui n’a pas éprouvé ce désappointement dit Aragon, ne sait rien du véritable amour.  » Car l’amour est de sang-mêlé. Quand il est céleste, l’amour pue les organes, et dès qu’il est charnel, il aspire à l’absolu. L’amour est impur, jaloux, inquiet, de mauvaise foi. Otez à l’amour tout ce qui n’est pas vraiment, vous obtiendrez l’indifférence. Enlevez-lui le désir, les regrets, le cynisme, la déception, la jalousie, la rage, l’adultère, la fidélité, le plaisir, la tendresse, la peur de mourir seul, l’impuissance et même l’argent, il n’en restera qu’un idéal médiocre et lointain. Un peu, beaucoup, passionnément : il y a de l’amour partout, du printemps à l’automne, du début du mariage. Il y a de l’amour tout le temps, même après l’amour, quand les amants se rhabillent et qu’on remet les paravents. Il y a de l’amour même quand on ne s’aime plus. Qu’il soit affaire de cœur ou de raison, de désir ou d’intérêt, l’amour naît aussi du désir d’aimer, comme les amoureux déguisés en carte postale, qui, se prenant à leur jeu, finissent par s’adorer après se l’être promis.
« Vouloir ne plus aimer, c’est encore de l’amour, écrit la Bruyère, vouloir aimer encore, ça ne l’est déjà plus.  » Voire.

A la différence de l’amour fou, à l’inverse des bons sentiments, l’amour tout court réclame des efforts, du courage, de l’abnégation. Il faut ramer pour aimer. Contrairement au bonheur, il en va de l’amour comme de commencer à fumer : c’est une question de volonté.
Quand on aime on se donne du mal.
Il arrive d’ailleurs, comme le talent naît du travail, comme on se satisfait d’un paquet-cadeau, comme un mariage de raison devient un mariage d’amour, qu’à force de batailler, au gré d’un malentendu, on se surprenne, parfois, soudain, à aimer pour de vrai, à aimer sans rien demander ni souffrir de savoir que l’autre n’est pas notre propriété.
A quoi tient cette genèse inattendue ?
D’où vient qu’on en vienne tantôt, contre toute attente, à finalement aimer celle ou celui dont on est d’abord seulement amoureux ? Du fait que la passion d’aimer témoigne du seul amour qui vaille, du seul amour véritable et sans cause : l’amour de la vie.
A force d’aimer la vie malgré elle, on finit de temps en temps par aimer les autres sans raison.
Peu importe qu’il soit un malentendu ; que l’amour soit réciproque ou malheureux, triste ou joyeux, tomber amoureux est toujours un début de victoire.

 

Raphaël Enthoven  in,  » Le philosophe de service et autres textes « 
collection L’infini, Gallimard

6 réflexions au sujet de “Il y a de l’amour partout…”

  1. Merci à vous d’avoir pris le temps de lire ce texte…


    Le mot philosopher désigne littéralement » désirer savoir ».
    Alors avec sagesse je  ne sais qu’une chose, que je ne sais rien, mais ça je le sais bien. Alors j’aime savoir, mais rien ne me donne l’assurance que ma recherche aboutira, pas de garantie, mais un beau risque. Alors comme en amour, (comme il est dit dans le texte,) je me donne du mal pour « aimer pour de vrai.
    Dans ma page « à propos » du blog en guise d’ouverture,
    j’avais écrit « amoureuse de la vie »
     » Victoire » (dernier mot du texte) qui a toute sa place en ce 8 mai …

    Bon dimanche, je vais aller faire un petit tour dans les Vosges, histoire de remettre les idées en place et de prendre un bol de fraîcheur…

    J'aime

  2. Ce texte est un vrai printemps. Je déclare ouverte la saison du printemps aujourd’hui, grâce à vous Elisanne. Jusque là, il faisait beau. Aujourd’hui est beau, tout court et je suis amoureuse.
    Merci pour ces mots partagés, encore et toujours !
    Je vous embrasse,
    Natali

    J'aime

  3. Pas mal ces réflexions sur l’amour ! Tes deux billets me donnent vraiment envie de lire cet opus!
    Aimer la vie à deux ! Regarder dans la même direction ! Amour de la vie et amour de ma vie ! On met tout dans l’amour, tout son être, toute son âme !….
    Bon week-end Elisanne !

    J'aime

  4. J’en ai connu des histoires d’amour, et des amours qui m’ont fait des histoires…
    L’important en amour, c’est d’y croire toujours… toujours… toujours…
    Et vive la vie, et vive l’amour !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s